DGI, DGRAD, DGDA, SUSPENSION DE TOUS CONTROLES FISCAUX ET DOUANIERS.   LE TEMPS L’EXIGE ǃ

DGI, DGRAD, DGDA, SUSPENSION DE TOUS CONTROLES FISCAUX ET DOUANIERS. LE TEMPS L’EXIGE ǃ

16 novembre 2016 0 Par admin

Après la décrispation de la situation politique en RDC qui malgré des efforts restent encore en incandescence, il était temps que la décrispation de l’économie suive, car ce phénomène impacte directement sur la vie de la population, déjà annihiler par la chute des cours des matières premières et l’inflation galopante.

C’est sous la lettre du Ministère de Finances référencée sous le N° CAB/MIN/FINANCES/ECO/BMW/2016/8231 du 31 octobre 2016, adressée aux Directeurs Généraux  de la Direction Générale des Impôts, Direction Générale des Recettes Administratives Douanières et domaniales, Direction Générale des Douanes et Accises, qui suspend tous contrôles fiscaux et douaniers, cela dans le cadre de la mise en application de 28 mesures urgentes du gouvernement, et surtout pour permettre aux opérateurs économiques d’approvisionner le pays en produits de première nécessité en prévision des périodes de festivité, et surtout pour parer à toute hausse de prix.

Ainsi, il a été demandé aux Directeurs de bannir tous contrôles improvisés et tracassiers pendant trois mois, sauf en cas d’existence d’indice sérieux de fraude.

Au grand dam des certains agents véreux, à qui de manière explicite, même le ministère de Finances reconnait le caractère mafieux en citant le mot « bannir la tracasserie », si pas la légitimer, nous espérons que cette mesure pourra tant soit peu décrisper la tension du milieu économique.

LE BLUFF

Cependant en y réfléchissant de près, cette mesure ne veut dire aucunement allègement fiscal, ni exemption durant cette période, c’est plutôt question de laisser les opérateurs tranquilles durant cette période, et rien de réel qui permet de baisser le coût de vie actuel ; la  question qui se pose est : à qui cela profite réellement ? En tout cas pas au citoyen ordinaire qui continue de subir les effets de l’inflation, et surtout quand le panier de la ménagère ne fait que se réduire.

Enfin, comme dans la politique, la situation économique a de forte chance de rester en état d’incandescence si des mesures sérieuses ne suivent pas.