L’Ex-Katanga a faim

L’Ex-Katanga a faim

16 janvier 2017 0 Par admin

Le mois de décembre a toujours été un mois festif, un mois très prisé par les enfants, car c’est les vacances, les cadeaux de Noël, la Saint Sylvestre, des jeux, de la bouffe, … et même les personnes adultes, jeunes, parents raffolent ces moments. Bref ce sont des super moments en famille ou chez les amis(es)…

Qui dit fête, dit nourriture, et sur ce point, ceux qui connaissent nos habitudes alimentaires, la farine de maïs est la star préférée dans les foyers de l’ex-province du Katanga.

SCÈNES FAMILIALES AU MOIS DE DÉCEMBRE 2016

Kalenga jeune chômeur de son état revient de sa promenade longue d’au moins 20 km à pied sous un  soleil accablant, arrive à la maison, lave ses mains, passe à table et trouve rien que deux boules de bukari (pâtes de maïs), furieux il crie sur tout le monde, la maman dans son sommeil sursaute, et se renseigne sur ce qui se passe,… vers 21 heures Papa de retour, fatigué par sa corvée, se met à table, ouvre le bol du bukari, vide? à son tour Papa blâme toute la maisonnée et convoque une réunion de famille, qui a fait ça? les enfants se regardent et remarquent que maman n’est pas là, très furieux, papa fait signe à la cadette Nkulu de faire venir maman, elle est en prière en chambre, 15 minutes plus tard elle arrive, et en plein interrogatoire, qui a fait ça?, montrant le bol vide, maman répond c’est sûr c’est Kalenga qui y est passé. Et Papa qui dit, chers tous, je travaille dur pour avoir de quoi nourrir cette famille, et vous vous amusez à me priver du bukari? La maman contre attaque, le prix de la mesurette de farine a triplé, fin de la réunion tout le monde s’en va triste.

CRISPATION ECONOMIQUE

Déjà plombé par la baisse des cours du cuivre dont l’Ex province du Katanga peine à se  remettre, et à la suite d’une série des mesures de décrispation économique, qui peine à montrer leurs effets, jusqu’à se demander si cela n’était pas q’une langue de bois, l’inflation qui continue inexorablement son ascension, les familles ordinaires de l’Ex Katanga ne savent à quel Saint se vouer.

FLUCTUATION DU PRIX DE FARINE DE MAÏS

Le troisième trimestre de l’année 2016, a connu des fortes fluctuations du prix de la farine de maïs dont l’Ex province du Katanga dépend pour sa grande partie des importations venant de la Zambie et autres pays de l’Afrique australe.

evolution-prix-farine-de-mais-iccie

ICCie sarl property

Comme le montre le tableau ci haut, une brusque flambée du prix de farine de maïs a contraint plusieurs familles à changer d’habitudes alimentaires en cette fin d’année 2016, laissant plusieurs foyers perplexes.

Comment trouver une solution définitive à ce problème de dépendance alimentaire? Est il  mieux d’assurer l’approvisionnement de farine de maïs issue de l’importation?; Faut il compter sur la production locale?

Opérateurs économiques, gouvernants et gouvernés, les consommateurs, il serait important de réfléchir sur cette question et ou de se taire et mourir affamé, surtout quand on a tout en sa possession pour résoudre ce problème alimentaire.